Nous publions ici le projet d'urbanisme BUTINER déposé par le cabinet d'architecture francophone Seiwooo basé au Japon pour l'aménagement du quartier Yongsan. Projet qui n'a pas été retenu, car certainement trop "alternatif" pour Séoul. Nous souhaitons cependant vous le proposer à la lecture, afin que la force d'utopie qu'il contient ne soit pas complètement perdue et fructifie dans nos rêves...

(texte coréen après le texte français)

image006

BUTINER

« Tout doit sortir de nous et devenir visible. Le système des sciences doit devenir le corps symbolique (le système d’organes) de notre esprit. Notre esprit doit devenir machine perceptible par les sens, non à l’intérieur, mais en dehors de nous. »

Novalis, Die Enzyklopädie, sections 350 et 351.

image002Ambiguïté

Avec ce nouveau millénaire, de nouvelles régions du globe se donnent à penser, et font s’orienter le reste du monde. De grandes terres émergées sont nées depuis sans pour autant s’affirmer. La Corée, elle, apparaît comme un pôle essentiel pour repenser les futurs équilibres mondiaux.

Pourtant, quid de sa culture ? Du paysage coréen lorsque nous arrivons à Séoul, sa capitale ? Déformé par un capitalisme bruyant, la construction/déconstruction des structures même de son sol depuis la guerre offrent une lecture troublée des essences séoulites.

C’est toute l’ambigüité du projet de revitalisation de Yongsan. Redonner à cet espace conquis par les armes plus qu’un nouveau modelé. Car s’il faut recréer un centre digne de ce nom au cœur de Seoul, faut-il aussi éviter tout comportement digne du Panoptique de Bentham : de l’observatoire à l’espace observé. L’espace de Yongsan s’est ouvert afin de libérer et exploser les polarités de la ville, et non pour résumer son attraction à cet espace désormais compris dans un gigantesque et complexe territoire.

- Réaffirmer une coréanité au sein d’un nouveau pôle international.

- Et en combinant une nouvelle politique environnementale, développer de véritables enjeux écologiques sur le long terme pour des citadins désireux d’éphémère et d’immédiateté.

image004Gastrosophie 

Deux mondes tendent à s’éloigner toujours un peu plus : l’urbain et son mode de production alimentaire.

La chance est donnée alors de les faire se réunir et d’offrir aux habitants un nouveau modèle à penser la quotidienneté. Vivre en et par la Corée.

BUTINER sera un immense réservoir agricole pour re-offrir au cœur même de la capitale de la Corée du Sud, le ferment de son alimentation.

Yongsan, une communauté gastrosophique.

Développée par le philosophe Charles Fourier (1772 – 1837), la gastrosophie est la pensée qui met l’aliment au centre de nos activités. Nous nourrir convenablement et nous développer grâce à l’ensemble des corps de métiers subordonnés à la production alimentaire, avec une valorisation de son lieu de production. Ainsi la production agricole et alimentaire coréenne sera replacée au cœur de la cité afin d’éviter la production d’une nourriture contraceptive en raison de la déconsidération de sa valeur économique : faire plus et moins cher au risque de faire mauvais et malsain, et afin de remédier à la mauvaise conformité de sa production aux règles naturelles en raison des exigences d’un marché fou et incontrôlable, car invisible.

image008Voir pour respecter

L’atomisation des chaînes de production a permis de nourrir le plus grand nombre, mais aussi, en la dématérialisant, de désarticuler ses acteurs les uns des autres.

Usant d’une logique communaliste, le projet BUTINER réintroduit le local entre les schémas de production du vivant et ses consommateurs.

Voir permet de comprendre. Agriculteurs, récoltant, vendeurs, manufacturiers….toutes sociétés de production dissimulées dans des maraichages toujours plus éloignés des centres de consommation qu’il faut impérativement remettre au cœur des mécanismes productifs de notre santé alimentaire.

Il n’est pas nécessaire de contrôler les chaînes de production, mais de rendre visible les bases de ce que nos tables étalent chaque jour avec délice.

En finir avec le Sustainable Entertainment (Développement durable spectacle) 

Le développement durable se fait avec les hommes et les femmes qui nous nourrissent chaque jour. Jamais avec des golfs, et une production d’espace et de loisir spectacle. Il faut en finir avec le service nuisible au produit alimentaire et reconstituer dans notre environnement ordinaire la chaîne des créateurs du vivant, du producteur aux commerçants que nous allons admirer lors de nos temps de repos, toujours trop loin des centres urbains.

image010Flux nouveaux - flux croisés

Faire se croiser des modes de production qui dépendent les uns des autres.

Vivre au cœur des modes de production tout en permettant des voies d’accès sécurisées et fluides d’un centre urbain.

Selon la logique communaliste, les flux routiers permettent les croisements des différents systèmes et échelles de production : agriculture, industrie, tertiaire ainsi que les espaces résidentiels.

Panorama : chaque espace propose une vision large sur les autres modes de productions de la cité et comporte en lui-même un respect quant à l’impact positif qu’il offre et impose (impact sonore, visuel, sanitaire…etc.)

L’ensemble des flux (système de boucles multiples) offre un urbanisme bigarré, riche qui vient rompre avec le skyline démagogique de Gangnam (« Urbanisme pornographique »), rigide et stérile.

image012Permaculture

Une Biosphère assumée.

A l’instar des systèmes de pré-verdissement, et prolongeant une politique de parcs publics souvent très coûteux et mal appropriée aux besoins citadins, la permaculture vient enrichir le sol et la société par ajout de la culture de la terre à la culture des hommes.

Pépinières, maraîchage, cultivateurs assureront un renouvellement des richesses végétales en constante diminution au sein des espaces citadins en raison de priorités mercantiles aberrantes. Observer les multiples espèces poussant en climat séoulite et la qualité apportée à la culture du végétal permettra de mieux considérer son expansion. Vivre au sein d’une biosphère la plus riche possible renforce son sentiment d’adhésion. Les plus beaux parcs sont aux portes de Séoul (serres ou vinyl house, ainsi que les agriculteurs expropriés par l’armée qui pourront ainsi retrouver des terres à travailler). Il est désormais temps de ramener au sein de la capitale le ferment de la Corée.

image014L’Unité inénarrable

Une ville où l’on ne se perd pas et des quartiers où l’on peut être surpris par l’ingéniosité de ses citoyens.

Des espaces où l’Etat peut gérer, aider, maintenir une société en développement, et des situations où chaque individu a le devoir d’agir, d’offrir au reste de la cité sa part d’individualité. Favoriser l’anarchie sociétaire. Au cœur de cette porosité, la ville peut alors évoluer par l’action de ses habitants, acteurs et producteurs du vivant.

-En permettant des habitats personnifiés financés par l’Etat.

-En incitant chaque habitant a développer au sein d’une grille unique (urbanisme), sa vocation ontologique personnelle et intuitive (l’unité inénarrable). Son jardin, ses panoramas, son bâtit, son activité de quartiers, ses pratiques alimentaires et relationnelles avec les agriculteurs et producteurs de son quartier : la valorisation de son propre espace et de sa sociabilité ordinaire.

La plus grande richesse de chacun est le premier terroir futur de nos cités.

Résider

L’établissement de communes au sein de la cité permet d’inclure dans un schéma autonome les facteurs essentiels d’une économie performante.

Contre le mouvement des Shrinking Cities : réintroduire la production du végétal adjacent aux quartiers d’affaires et résidentiels.

Si Epicure a écrit : « Créer un jardin, c’est rompre avec le monde trivial », alors réinstallons les jardins dans la trivialité.

Butiner (*채집

SEIWOOO / Mannisi Alban - www.seiwooo.com

모든 것이 우리로 부터 나와 가시화되어야 한다. 과학시스템은 우리 영혼의 상징적 (유기체) 되고, 우리의 영혼은 내부가 아닌, 외부에 있는 감각에 의해 감지될  있는 기계가 되어야 한다.’ (Novalis-Die Enzyklopadie, Part 350 & 351)

모호성 

 밀레니엄과 함께, 세계의 새로운 지역들이 기존 세계를 흔들고 이끌고 있다. 지속한다고 단언할  없는 거대한 땅들이 생겨나는 가운데, 한국은 세계의 균형적 미래를 재고하는데 필수적인 축이 되었다. 적절한 한국 문화, 세계 입지적 순응성, 호전적 시각의 부재는 한반도 내에 방대하고 평화적인 전략 지정학적 축의 구축을 고려해보도록 해준다. 현존하고,  정형화화될  한국 문화가 보이지 아니한가.

그런데, 문화란 뭔가? 한국의 수도 서울에 도착하며 보게 되는 한국의 조경은 과연 뭔가? 전쟁 이래 격한 자본주의로 왜곡된 토양 구조의 건설  해체는 서울의 정수를 읽는  혼란함을 주고 있다. 이것이 용산의 활성화 프로젝트가 갖는 모호함이라 하겠다. 병기로 탈취됐던  공간에 새로운 모형  이상의 것을 부여하기. ,

- 서울의 핵심부에 걸맞는 센터로서, 관측소에서 관찰지역으로벤담의 망원현미경같은 식의 행위는 피하고, 도시적 양극성들을 풀어 헤치고, 광대하고 복잡한 영역안의  공간으로의 관심 집중을 유인, 재개하지 않기.

- 새로운 세계적 위치 내에 한국성을 재확인하기 

- 새로운 환경 정책을 결합하고, 일시적, 즉각적인 도시적 욕구 내에 장기적으로 진정한 생태학적 출구를 개발하기.

Gastrosophy

  도시적인 것과  식량 생산 방식  세상이 서로 소원해지는 경항이 있다. 이제 일상을 생각하는 새로운 모델을 거주민에게 제공하고 그들을 연합할 기회가 주어졌다. 한국에서 한국에 의한 .

Gathering‘ 프로젝트는 한국의 수도  중심부에 거대한 Tank Farm 제공할 것이다. 용산, Gastrosophic Community.

철학자 Charles Fourier (1772-1837) 의해 개발된 ‘Gastrosophie (Gastrosophy)’ 우리 활동권 중심부에 먹을 것을 둔다는 생각이다. 제대로된 식품과 식량생산과 관련 파생되는 직업유치에 따른 생산지적 가치의 개발, 이렇게 한국의 농업  식량 생산이 도시 중심에서 재개되는 것이다.

 나쁘고 건강에 해로우면서 생산 비용은 높은, 경제적 가치의 오류로 인하여 결국 임신의 어려움을 초래하는 식품의 생산을 막아보고, 보이지 않아 통제할  없는 시장의 요구조건 때문에 자연적 규칙에 따른 생산에 맞지 않는 식의 맹종적 생산 방식을 개선해보는 것이다.

존중하기 

생산 사슬의 단편화가 최대의 수를 양육한 반면, 비물질화시키며 그들을 서로서로에게서 떼어 놓았다.

공동체주의적 논리를 빌리면, ‘’Gathering(채집) ‘ 프로젝트는 생활 생산 도식과 소비자들 사이에 현지의 것을 재소개하는 것이다. 

이해력 증진; 농부, 수확자, 판매자, 제조업자,,, 소비 센터에서  다소 떨어져 있는 시판용 채소밭에 감춰진 생산계를 우리의 식품 건강의 생산 구조 안으로 반드시 돌려 놓을 필요가 있다. 중요한 것은 생산 사슬의 통제가 아니라, 우리들 식탁이 매일 즐겁게 차려지는 것이 기본이 되게끔 하는 것이다.

지속적인 엔터테인먼트 개발 ; 지속 가능한 개발은 골프코스나 구경거리, 여가공간의 제작이 아닌 매일 우리에게 양식을 제공하는 이들과 더불어 이루어진다.

식량생산에 해로운 서비스는 중지하고, 도심부에서 잠깐 휴식 시간을 이용해 즐기러 가기에는  너무  생산자에서 판매자에 이르기 까지 삶을 일구어 내는 이들의  사슬을 일상 환경안에 재구축하는 것이 필요하다.

새로운 흐름흐름의 교차 

-상호 의존적인 생산 방식의 호환 

-도시 센터의 원활하고 안전한 진입과 함께 생산  중심부에서의 생활 

-주거 공간  농업, 산업, 상업  서로 다른 생산체계와 시스템의 교차에 기여하는 공동체주의적 논리에 따른 도로 흐름 

-파노라마 

-도시의 다른 생산방식들에 대한 광범위한 비젼을 제공하는  공간과  긍정적 영향력.

-딱딱하고 메마른 강남의 선동적 스카이라인(외설적 도시계획) 끊을 풍부하고 다양한 도시계획에 기여하는 흐름  전체 (다중 루프 시스템)

Permaculture생물권 보전 

사전 녹화 시스템처럼, 종종 고가의 비용이 들고 시민의 필요에 부응하지 못하는 공공 공원의 정책을 지연하면서, Permaculture 인간 문화에  문화를 더하고  사회와 땅을 풍요롭게   이다.

온실, 원예, 재배 활동은 정도를 벗어난 영리 우선주의로 말미암아 도시 공간내에 지속적으로 감소하고 있는 식물, 야채의 비옥의 쇄신을 보장할 것이다.

서울 기후에서 성장할  있는 많은  ()  식물계에 부여된 () 관찰은 

확장에 박차를 가하게  것이다.

최대한으로 풍요로운 생활권 내에서의 생활 자체가 소속감을 강화할 것이다.

그리고 미군부대에 의해 땅을 뺏긴 농부들이 일할 땅을 되찾게   것이다.

가장 아름다운 공원들(=비닐 하우스) 서울 문턱에 자리하고 있다. 이제 수도  중심부에 한국의 효소를 유치할 때이다.

L’Unité inénarrable (*형언하기에 막연한 조합)

쉽사리 길을 잃지 않을 도시,  시민의 창의력이 그저 놀라운 동네들, 국가의 의해 관리, 원조, 유지될  있는 발전가능의 사회적 공간들, 개개인의 개성들을 발휘, 제공하게끔 하는   도시적 현황들. 사회적 무정부의 선호.  유공성(有孔性) 내에서, 도시는  삶이 주역과 제작자, 거주자들의 움직임으로 발전해 나아   있을 것이다.

- 국가에 의해 출자되고 구현된 서식지의 부여 

-  거주자가 단일 Grid (Urbanism) 안에서 자신만의 직관에 의해 얻어진 존재론적 직업(l’unité inénarrable) 개발의 권장  정원, 풍경, 건축, 동네의 활동,   농부와 생산자와의 관계적, 양식적 관행,  고유의 공간과 보편적이고 친근한 교류의 복구. 

각자의 가장  자산이  우리 도시 미래의 최우선 자본(terroir)이다 

생활 

도시 내부에 자치제의 설립은 독립적 도식안에 성취적인 경제의 필수적 요소를 포함시킨다. Shrinking City 움직임에 대응한,  사업  주택 지구에 인접한 식물, 야채 생산의 재도입인 것이다.

에피쿠로스는 말했다. “정원 만들기, 그것은 하찮은 세상과의 단절이다.  하찮음에 정원을 만들어 놓아 봅시다.”

'