Ekkehart Rautenstrauch

Ekkehart Rautenstrauch est né en 1941 à Zwickau dans la partie orientale de l’Allemagne. De 1962 à 1967, il étudie à l’école des Beaux Arts de Stuttgart dans la tradition du Bauhaus. Puis, il  s’installe en France à partir de 1968. Nommé professeur à l’école  des Beaux Arts en 1972 - jusqu’en 1982 - il a enseigné depuis à l’Ecole Supérieure d’Architecture de Nantes jusqu’en 2006 .

Son travail artistique se  cristallise autour de la question de l’espace et du temps et s’exprime dans des techniques très différentes : des installations dans la nature , (depuis 1971) des sculptures éphémères, des travaux sur la couleur . En 1974  « Le TEMPS  D’UNE JOURNEE » qui se composait d’une installation dans la nature avec des agriculteurs a donné lieu à la réalisation d’un film et d’une partition visuelle de   15 panneaux (120x 150cm chacun ) sur lesquels dialoguent des  signes graphiques et les photographies de cette journée . En 1976 il a réalisé « FOTOBAND », une bande visuelle de 77 m longueur traduite en musique acoustique par Jean Schwarz, qui fut acquise par le musée des Beaux Arts de Nantes.

Il explore les correspondances entre l’auditif et le visuel tant à travers son travail stéréoscopique (vision tridimensionnelle d’une image à travers un observateur optique)que par de plus récentes recherches dans le domaine de l’image numérique. Il présente en 1993 à l’Espace Diderot de Rezé  un ensemble de ses sculptures binoculaires et de ses images stéréoscopiques . En janvier 2005, il expose à Rennes une installation vidéo « BALLADE à MELENCOLIA ».

L’été 2007 ,  au  3D Center of Art  and Photographie  de Portland (USA) , a eu lieu la présentation d’une série d’images 3d du cycle de la « KUNSTFABRIK » . En novembre 2007, en Allemagne,  à URBACH,  au Museum am Widumhof , il présente pour la première fois,  dans son exposition  « Augenblicke » ,  son film d’animation  «  BRACHLAND » (9’35’’)   qu’il a  lui-même sonorisé  .  BRACHLAND est une interrogation sur la MELANCHOLIA de Dürer , gravure de 1514 , sur fond d’une friche industrielle abandonnée à Nantes , dont des taggers se sont emparés.

EINZELAUSSTELLUNGEN